mardi 22 décembre 2015

Mon avis sur "Miettes de sang" de Claire Favan

Miettes de sang est le quatrième thriller de Claire Favan. Quatre romans, quatre succès, de quoi en énerver plus d'un(e) ! De plus, et parce qu'elle travaille dans la finance, Claire Favan n'écrit que sur son temps de loisir, de quoi mettre un peu plus la pression...
Le tueur intime, son premier thriller a reçu le Prix VSD du Polar 2010 ainsi que le Prix Sang pour Sang Polar en 2011. Le tueur de l'ombre,  son second roman n'est autre que la suite de son roman précédent. Tous deux sont à tomber.  Ils sont à tomber parce que Claire Favan a une patte bien à elle. En effet, elle sait tenir le lecteur en haleine, jouer avec ses nerfs et j'avoue que ça fonctionne à merveille. On se surprend même à fermer les yeux tellement l'angoisse est présente. Ça c'était avant... Car Claire Favan sait se renouveler, ce qui est une qualité. J'ai eu l'occasion de le constater avec Apnée noire et de nouveau avec Miettes de sang. Un seul point commun entre tous ses thrillers, ses personnages trimballent toujours un sacré pathos et leur profil psychologique est toujours très léché.
Le lieutenant Dany Myers est officier de police dans une petite ville du Midwest américain. Son père y était commissaire. Lorsqu’il a brutalement disparu, Dany a tout naturellement voulu prendre la relève. Mais cet « héritage » est encombrant et il est mal perçu de ses supérieurs. On lui confie plutôt les tâches subalternes et ses collègues gardent leurs distances.
Sa vie sentimentale n’est pas non plus une réussite, longue suite d’échecs et d’occasions manquées. C’est un homme seul et pessimiste. Jusqu’à ce qu’il soit, par hasard, confronté à un bien étrange suicide que ses supérieurs veulent classer à tout prix et au plus vite. Mais Dany a un défaut, il est têtu…

Dany est tout sauf un héros. A 34 ans il vit encore chez sa mère qui lui loue un studio au-dessus du garage. La mère de Dany est une femme castratrice, autoritaire, qui passe son temps à le rabrouer avec sécheresse. Elle dirige sa vie, toute sa vie y compris sa vie sentimentale. Au bureau, Dany n'est pas mieux considéré. Il est la risée de ses collègues qui lui réservent exclusivement les sales besognes. Dany est un benêt rejeté et méprisé de tous.
Et au milieu de cette équipe, il y a Dany, le parachuté. Ben se demande un instant comment cette raclure de fond de chiotte a pu atteindre le grade de lieutenant alors que lui a dû cravacher pour l'obtenir. La simple vue de ce type mou et sans caractère le révulse. 
Dany a beau être un tantinet naïf, il ne croit pas aux suicides en série que connaît Poplar bluff. Obtus il va mener l'enquête seul et contre tous. Il fera de macabres découvertes et découvrira que ses collègues sont loin d'être irréprochables...

Au gré des pages,
Claire Favan sème ses Miettes de sang dont  nous nous délectons, tel un vampire. La tension monte crescendo, jusqu'à la dernière page. Si au gré des chapitres, nous devinons l'issue de l'enquête, il n'en demeure pas moins que la fin est inattendue. Et côté écriture c'est fluide, rythmé, poisseux parfois. En un mot : efficace.
Même si j'ai une préférence pour ses deux premiers livres, le  quatrième roman de Claire Favan
se dévore. Encore une belle réussite pour elle et un bon moment de lecture pour nous.

Bonne lecture !