dimanche 30 avril 2017

Mon avis sur "Croire au merveilleux" de Christophe Ono-Dit-Biot

Croire au merveilleux est la suite du précédent roman de Christophe Ono-Dit-Biot Plonger. Mais qu'on se le dise, on peut lire l'un sans avoir lu l'autre (et inversement, surtout inversement). Parce que Christophe Ono-Dit-Biot aime ses personnages, il ne voulait pas que César s'embourbe dans son désespoir. Il voulait qu'il aille mieux, qu'il puisse de nouveau aimer. Alors il s'est donné une mission : sauver César et par la même occasion, son fiston. Et il y croit !

César a décidé de mourir. Mais une jeune femme sonne à sa porte et contrarie ses plans. Étudiante en architecture, grecque, elle se prétend sa voisine, alors qu'il ne l'a jamais vue. En est-il si sûr ? Pourquoi se montre-t-elle si prévenante envers lui, quadragénaire en deuil de Paz, la femme aimée, persuadé qu'il n'arrivera pas à rendre heureux l'enfant qu'ils ont eu ensemble, et qui lui ressemble tant ? Pourquoi est-elle si intéressée par sa bibliothèque d'auteurs antiques ?  
D'un Paris meurtri aux rivages solaires de l'Italie en passant par quelques îles proches et lointaines, Croire au merveilleux, en dialogue intime avec Plonger, est l'histoire d'un homme sauvé par son enfance et le pouvoir des mythes. Un homme qui va comprendre qu'il est peut-être temps, enfin, de devenir un père. Et de transmettre ce qu'il a de plus cher. 

Bien que la mythologie soit omniprésente tout au long du roman, ne vous méprenez pas, Croire au merveilleux est un roman résolument moderne et riche. Christophe Ono-Dit-Biot traite de nombreux sujets intemporels tels que le deuil, la nécessaire reconstruction, les relations père-fils, sans oublier l'amour et nous propose, en écho, un jeu de piste mythologique. Monde ancien et monde moderne se mêlent et se répondent à merveille, tout comme le monde réel et celui de l'imaginaire ou encore celui de l'enfance et de l'adulte.

Croire au merveilleux est une invitation au voyage. Voyage dans le temps bien sûr, mais également voyage à travers le monde mais surtout la Méditerranée. Entre passé et futur, Christophe Ono-Dit-Biot nous embarque en Italie sur la côte amalfitaine, en Grèce sur les îles de la mer Égée, en passant par Majorque ou Paris pour finalement atterrir au Japon. Soleil et chaleur sont omniprésents, tout comme le sont les plaisirs gastronomiques, l'art, le design, les beaux livres.

Croire au merveilleux n'est pas qu'un simple roman, c'est plus que cela. C'est un conte. Un conte d'une richesse incroyable où un père endeuillé rencontre une Nana. Une Nana venue d'un autre temps qui nous rappelle étrangement Athéna. Aucun doute, si comme il le déclare à la fin de son roman, les professeurs de Christophe Ono-Dit-Biot ont su lui ouvrir les portes du monde antique et lui transmettre l'amour de la transmission, il a bien retenu la leçon. Il transmet à merveille. Pour l'avoir rencontré il y a quelques jours, il est absolument passionné et passionnant, tout en étant accessible. Un régal !

Belle lecture et tous mes remerciements à Babelio et aux Éditions Gallimard de m'avoir permis de découvrir et de rencontrer Christophe Ono-Dit-Biot, ce fut un merveilleux moment ! 

Comment ne pas y croire, hein ?!