jeudi 30 mars 2017

Mon avis sur "Mémé" de Philippe Torreton

On connait l'acteur, l'homme engagé, on connait peut-être moins l'écrivain, et pourtant... Le lire est aussi délicieux que de le voir incarner un personnage ou défendre une cause. Avec Mémé, Philippe Torreton rend un hommage tendre et bouleversant à sa grand-mère. Elle lui manquait tellement, qu'il a souhaité lui redonner vie par touches impressionnistes.

Mémé, c'est le portrait amoureusement ciselé par Philippe Torreton de sa grand-mère Denise, une femme de peu de biens mais de beaucoup de cœur, une femme qui a mené une vie simple dans le bocage normand, une vie de labeur rythmée au gré des saisons, une vie loin de tout confort et de tout surplus. Mémé est tel un puzzle, chaque souvenir est un morceau de cette enfance perdue, qui mis bout à bout permet de reconstituer la vie simple de cette femme. Mémé c’est aussi la mémoire d’un enfant attaché à un lieu sans confort mais rempli d’amour, la maison où il passe tous ses week-ends.

Il y a beaucoup de pudeur et de non-dits dans ce récit. Le portrait esquissé par Philippe Torreton de sa Mémé est bouleversant, percutant. Tendresse et dureté se mêlent. Sa Mémé est universelle, elle est semblable à toutes nos grand-mères. L'évocation de ses souvenirs, nous renvoient inévitablement au temps où nous portions des culottes courtes ou des couettes.

Le style de Philippe Torreton est direct, abrupt, ses phrases sont courtes, sans aucune fioriture, pourtant l'émotion est omniprésente. Aucun doute, il sait écrire. On vit pleinement chaque moment dépeint. On ressent les courants d'air qui se glissent sous les portes, on suit du regard les gouttelettes d'humidité ruisselant sur les vitres, l'odeur de la gelée de groseilles nous chatouille les narines... Chaque souvenir est magistralement décrit. Tout est empreint de cet amour incommensurable que Philippe Torreton voue à cette femme. 

Mémé, même si Mémé ça ne se dit plus, est un peu notre madeleine de Proust. Ce récit a beau être court, il est de ceux qui sont inoubliables. A lire et à relire sans modération.

Il me reste à remercier Lecteurs.com et les Éditions J'ai Lu de m'avoir offert ce joli moment de lecture.

Belle lecture !