lundi 27 février 2017

Mon avis sur "De tes nouvelles" d'Agnès Ledig

C'est un drame personnel qui a conduit Agnès Ledig sur les chemins de l'écriture. Elle est l'auteure de plusieurs romans à succès. D'une manière générale, je me méfie des auteurs un peu trop populaire. C'est la raison pour laquelle je n'avais jusqu'alors jamais lu de roman d'Agnès Ledig. Mais lorsque Babelio (que je remercie bien sincèrement) m'a proposé de lire en avant-première De tes nouvelles, qui est la suite de On regrettera plus tard (je précise qu'il n'est pas nécessaire de l'avoir lu pour en comprendre l'histoire, la preuve), j'ai accepté, mettant de côté mes préjugés. Je dois bien avouer que je ne le regrette absolument pas. C'est même d'une traite que je me suis surprise à lire ce roman.

Veuf depuis la naissance de sa fille, Anna-Nina, c'est seul qu'Eric assume tout. Il a pris le parti de vivre en roulotte pour surtout ne plus avoir d'attache. Mais un soir d'orage et de détresse, Eric et sa fille ont trouvé refuge chez Valentine, une institutrice qui vit dans un petit village des Vosges avec Gustave, son presque grand-père. Ensemble, Eric et Valentine ont momentanément mis un terme à leur solitude. Puis Eric et Anna-Nina ont poursuivi leur chemin. Surtout ne pas s'attacher. Quelques mois plus tard, à l'approche de la rentrée scolaire Eric revient dans les Vosges. Sa fille a sept ans, elle doit maintenant être scolarisée. Eric et Valentine vont se retrouver. Tous ensemble, ils ressemblent à une famille, une vraie. Réussiront-ils à surmonter leur peur et construire cette famille qui leur manque tant ? Et si un grain de sable venait enrayer cet avenir harmonieux longtemps convoité ?

De tes nouvelles est un roman résolument optimiste. Si les personnages ont tous subi les épreuves de la vie, s'ils ont tous été confrontés à la perte et de ce fait, craignent de s'engager de nouveau, ils ont en commun cette volonté de goûter au bonheur. Solidaires, c'est tous ensemble qu'ils gardent espoir et avancent dans cette même direction. 

Les personnages de De tes nouvelles sont des héros du quotidien auxquels on s'identifie aisément. Leur histoire pourrait être la nôtre. C'est avec une belle énergie et une délicate sensibilité qu'Agnès Ledig réussit à nous embarquer dans ce joli méli-mélo intergénérationnel et solidaire. On chemine avec ces âmes fragilisées, pour finalement prendre conscience que le bonheur est à notre portée, qu'il suffit de tendre la main, d'ouvrir son cœur et de se laisser faire. 

Je me suis laissée guider par les mots, les émotions. J'étais avec Anna-Nina et Gustave au pied du tilleul centenaire, je travaillais la terre avec Valentine, tentais de la centrer sur le tour de potier, les mains enduites de barbotine, je jouais de la guitare avec Eric, de la batterie avec Gaël, je me suis régalée des tartines de confiture que Gustave préparait avec amour. J'ai tourné les pages sans m'en rendre compte et j'étais bien. Je comprends maintenant le succès d'Agnès Ledig. Son style, ses histoires, ses personnages m'ont fait penser à ceux de Barbara Constantine, une auteure que j'affectionne tout particulièrement et qui s'attache à nous démontrer que la vie est belle. De tes nouvelles a ce point commun, il rend heureux. Et si finalement, le bonheur commençait ici ? 

Belle lecture !