mercredi 16 mars 2016

Mon avis sur "Quelqu'un pour qui trembler" de Gilles Legardinier

Gilles Legardinier est un de ces auteurs qui enquille les succès. Toujours bienveillant, drôle et sentimental, il est de ceux qui savent transmettre les émotions et ont un je ne sais quoi, qui fait du bien. Bien qu'en deçà de mes attentes, Quelqu'un pour qui trembler n'échappe à la règle. C'est un feel good book. 

Thomas médecin humanitaire a tout plaqué pour soigner ceux que l'on oublie trop souvent. Ses missions le conduisent en Afrique, puis en Inde où il vivra des années dans un village perdu. Son bonheur, se consacrer aux autres, jusqu’au jour où il apprend que la femme qu'il a autrefois quittée a eu une fille de lui. Ses certitudes vacillent. Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n'importe quel inconnu. Il décide alors de rentrer en France. Il trouve une place dans une maison de retraite dans le village où habite sa fille, Emma. Mais est-il possible d'être un père quand on arrive si tard ? Secrètement et à distance, Thomas va tenter de faire la connaissance de cette jeune fille de vingt ans. Il sera aidé par ceux que le destin placera sur sa route.

Quelqu'un pour qui trembler est un roman intergénérationnel qui m'a fait penser à ceux de Barbara Constantine. Pour autant, ce dernier Legardinier, bien qu'agréable à lire, n'a pas produit le même effet que ses précédents romans. Bien qu'attachants, sympathiques et parfois drôles, les personnages sont tous trop gentils. Du coup, trop de bienveillance et de bons sentiments nuit à la crédibilité de l'histoire. Heureusement, côté écriture, c'est toujours aussi fluide. Quant à la couverture du livre, marque de fabrique de l'auteur, je persiste et signe, elle est tout simplement horrible.

En résumé et bien que je n’irai pas jusqu'à soutenir que Quelqu'un pour qui trembler est raté, indéniablement, il est décevant.  Alors, Gilles Legardinier si vous ne voulez pas complètement vous cramer, il faut que tout change, sinon demain j'arrête !

Bonne lecture !