lundi 29 février 2016

Mon avis sur "Elles sont parties pour le nord" de Patrick Lecomte

Considérant qu'un livre est toujours une invitation à la découverte, les Éditions Préludes, un nouveau label de littérature, ont pour vocation de partager leur enthousiasme pour de nouveaux talents de la scène littéraire française et étrangère. C'est dans ces conditions que Le Livre de Poche m'a permis de découvrir cette nouvelle maison d'édition et le premier roman de Patrick Lecomte, Elles sont parties pour le nord à paraître le 9 mars prochain.
Patrick Lecomte apprécie le contact de la nature et est passionné par les grands récits d'aventures. Chef d'entreprise, il a rédigé ce premier roman lors de ses voyages réguliers en TGV, avant d'être repéré par Librinova (plateforme numérique d'autopublication), partenaire des Editions Préludes. La protection de l'environnement et des espèces menacées d'extinction, les relations entre l'homme et la nature en général, tels sont les thèmes explorés dans Elles sont parties pour le nord.

Tout commence en 1917 dans le Grand Nord canadien. Wilma, petite fille onze ans, se réveille par un matin d’hiver glacial dans la cabane qu’elle habite seule avec son père. De retour d’une expédition en ville après plusieurs jours d'absence, il lui rapporte un cadeau, un livre finement illustré, Le Fabuleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède. Bien que Wilma ne soit pas scolarisée, son père qui était un des rares trappeurs à avoir appris à lire, lui avait transmis ce savoir. Prise de passion  pour ce livre, l'imagination de Wilma s'emballa aussitôt. Elle y fera une rencontre qui, sans le savoir, l'accompagnera toute sa vie, Akka, une oie sauvage. Désireux d'offrir un avenir à sa fille, John décida d'éloigner Wilma du monde sauvage et de lui faire dispenser une instruction de vraie demoiselle. Après l'internat, Wilma poursuivra ses études à l'université de biologie. Elle quittera le Canada pour rejoindre le Texas et s'assignera comme mission de sauver le plus grand oiseau migrateur d'Amérique du Nord en voie de disparition, la grue blanche d'Amérique. 
" J'avais onze ans lorsque j'ai rencontré pour la première fois la grue blanche d'Amérique, à son départ de Canada pour Aransas. Je me souviens de ce jour comme si c'était hier. Il y avait d'un côté la débâcle d'une rivière en furie et de l'autre le vol majestueux, hors du temps, irréel, de trois oiseaux en route pour une migration de trois mille cinq cents kilomètres jusque sur les terres qui accueillent aujourd'hui notre réunion. Depuis cette date, je n'ai cessé de lutter pour la conservation de cette espèce. Vous le savez tous. Ce que vous ignorez pour beaucoup, c'est que derrière ce combat, nous étions deux. Deux femmes. Ou plutôt une femme et une femelle. " (p. 233)
Elles sont parties pour le nord nous emporte vers ces contrées démesurées au climat rude où la nature est une force omniprésente à laquelle l’homme et les animaux doivent s’adapter, une force sauvage et fascinante. Ce premier roman est inspiré de l'histoire vraie de la grue blanche d'Amérique, des grandes étapes de la conservation de l'espèce. Elles sont parties pour le nord est un livre enchanteur qui relate majestueusement les flux migratoires de la grue blanche, leur rituel mais surtout la rencontre d'une femme au destin exceptionnel et d'une femelle, toutes deux déterminer à combattre pour que la vie continue. Elles sont parties pour le nord est un récit envoûtant, une promesse d’évasion, où la poésie de la nature rencontre la magie de l’écriture.

Il nous reste à espérer que  Patrick Lecomte fasse encore de nombreux voyages en TGV...

Belle lecture !