vendredi 23 janvier 2015

Mon avis sur le film de Damien Chazelle "Whiplash"

Je sors à l'instant du cinéma. A cette heure-ci, je devrai aller me coucher surtout que demain, je bosse...
Oui mais me voici perturbée. Très perturbée. Si bien que je ressens le besoin d'écrire...

Je suis allée voir "Whiplash" ce film encensé unanimement par les critiques, qui a déjà raflé de multiples prix et qui est nommé à 14 reprises dans les différents festivals, notamment aux Oscars Academy Awards 2015.


Andrew, 19 ans, rêve de devenir l’un des meilleurs batteurs de jazz de sa génération.
Mais la concurrence est rude au conservatoire de Manhattan où il s’entraîne avec acharnement.
Il a pour objectif d’intégrer le fleuron des orchestres dirigé par Terence Fletcher, professeur féroce et intraitable.
Lorsque celui-ci le repère enfin, Andrew se lance, sous sa direction, dans la quête de l’excellence...
Voici pour le synopsis.

En (toute petite scarabée) joueuse de batterie, je ne voulais pas manquer ce film.
Rien à dire, côté musique. On vibre au rythme de la batterie et du jazz band. 
Le jeu des acteurs est excellent. Miles Teller dans le rôle d'Andrew Neyman, élève qui veut réussir à tout prix et J.K. Simmons dans celui de Terence Fletcher, le professeur tyrannique, méritent tous deux une récompense, tellement leur jeu est exceptionnel.

Mais une chose me trouble terriblement.  
Faut-il nécessairement humilier son élève pour en tirer le meilleur ? 
N'y a-t-il aucune limite ? 
De ce point de vue, ce film est d'une violence absolue ce, jusqu'à la fin et même si la joute finale est scotchante (impossible de quitter la salle...).

Finalement, la morale de ce film me gêne énormément... 
Quel message le réalisateur, batteur de surcroît,  a-t-il voulu faire passer ?
Ne peut-on pas réussir sans être maltraité, sans humiliation, sans violence ? Est-ce cela l'enseignement à tirer de ce film ?

Je suis très surprise que les critiques presse ne l'aient pas relevé. 
A en croire le site Allociné, même le journal La Croix écrit : "Ce thriller musical dans le monde hyper-compétitif des écoles de jazz impressionne par sa maîtrise."
Et c'est tout ce que ce film inspire ?!

Oui ce film est à voir par les amoureux du jazz en général, de la batterie en particulier,  pour découvrir le milieu des écoles d'élite, mais avec un regard très critique sur la méthode...

Bon film à tou(te)s !